EB – Les Beatus de l’Apocalypse

Intervenant(s)
Père Alexis Helg c.s.j. Les Beatus de l'Apocalypse
Début
jeu 14 décembre 2017 20h30
Fin
jeu 14 décembre 2017 22h00
Adresse
44 Rue de l'Est, 92100 Boulogne-Billancourt   Voir la carte
Téléphone
01 47 12 99 33
INSCRIPTIONS
Les inscriptions se font exclusivement en ligne ci-dessous et sont INDIVIDUELLES. Pour vous inscrire à d'autres journées ou au parcours complet

5,0010,00

Le langage symbolique et imagé de l’Apocalypse offre une source unique d’inspiration artistique. Beaucoup plus qu’une simple illustration de ce texte, les enluminures des Beatus aident à entrer dans l’univers symbolique de ce livre, et conduisent même à en goûter la force spirituelle.

Effacer
Catégories : , Nombre : N/A Vous êtes :

Evénement

250 Places disponibles

0 Vendu

Détail de l'évènement

Illustrer l’Apocalypse : l’originalité des Beatus.

Une famille de manuscrits espagnols enluminés entre 950 et 1100.
Le langage symbolique et imagé de l’Apocalypse offre une source unique d’inspiration artistique. Beaucoup plus qu’une simple illustration de ce texte, les enluminures des Beatus aident à entrer dans l’univers symbolique de ce livre, et conduisent même à en goûter la force spirituelle.

Un des trésors iconographiques les plus précieux concernant l’Apocalypse est constitué par une trentaine de manuscrits enluminés, datables entre le IXe et la première moitié du XIIe siècle, connus sous l’appellation de Beatus. Tous proviennent de monastères du nord de l’Espagne et des Landes, et doivent leur nom au saint moine Beatus (vers 730 – 798), probablement devenu abbé du monastère de Santo Toribio de Liebana. Ce moine est l’auteur présumé d’un fameux commentaire de l’Apocalypse (Commentarius in Apocalipsim), appelé le Beatus de Liebana. Ce commentaire est contemporain de la découverte (inventio) du corps de l’apôtre saint Jacques le Majeur qui fut à l’origine du pèlerinage de Compostelle. C’est à cette époque que commença la Reconquista sur l’Espagne musulmane, après la bataille de Covadonga dans les Asturies, et qu’eut lieu l’apparition de la Vierge à Saragosse, autre élément fondateur de cette Reconquista. Ce contexte spirituel et politique chargé explique l’extraordinaire succès du commentaire de Beatus recopié à d’innombrables reprises. Il est d’ailleurs remarquable que Beatus considéra d’abord l’Apocalypse comme un témoignage de la victoire de l’espérance dans le Christ plutôt qu’une accumulation douloureuse de catastrophes successives.

A découvrir avec le P. Alexis Helg c.s.j., médiéviste de formation, ancien membre de l’Institut Suisse de Rome, ayant enseigné l’histoire de l’art médiéval comme assistant à l’université de Genève.

Projection des enluminures et explications, débat – réponses aux questions.

Information complémentaire

Vous êtes

Adulte, Etudiant

Durée

La soirée, Pas d'inscription